Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
CAJAVOYAGE

CAJAVOYAGE

Tour d'Europe en famille en Camping Car, en 400 jours.

La Russie : un bilan mitigé

La Russie : un bilan mitigé

 

Ce pays était l’un des plus attendu du voyage. Nous avions des appréhensions mais surtout une grande envie de se faire une réelle vision de la Russie. Nous avions programmé le début de notre voyage en fonction de notre entrée en Russie car nous avions demandé nos visas depuis la France. Pour obtenir ces visas nous avions demandé l’aide de Pouchkine Tours, une agence spécialisée qui s’est montrée très compétente.

Nous devions entrer en Russie le 15 septembre, nous y sommes réellement entré le 18 septembre (car nous attendions nos visas iraniens à Helsinki). Nous devions ressortir de la Russie par le Kazakhztan mais nous avons du changer notre itinéraire car nous n’avons pas réussi à avoir nos visas turkmènes en temps voulu. Nous avons donc surtout visiter la Russie de l’ouest.


Voici le trajet que nous avons suivi : Saint Pétersbourg – Novgorog - Vychni volotchnek – Tver – Moscou- Souzdal- Kostroma - Yaroslav –Rostov -Serguei Possad - Alexandrov – Moscou – Zadonsk – Rostov sur le don - Piatigorsk

 

Nous sommes heureux de l’avoir fait mais nous ne pensons pas revenir en camping car. Nous avons beaucoup aimé les monuments mais l’ambiance en général n’est pas toujours agréable : certains regards nous ont parfois géné, la plupart des russes ne parlent pas de langues étrangères ou ne veulent pas parler anglais. Ils ne cherchent pas vraiment le contact avec les étrangers. Dans les grandes villes nous avons eu plus de contacts, avec des personnes maitrisant l’anglais et qui souhaitaient nous aider.

Les russes ont une conduite très “spéciale” : ils doublent même s’il ne peuvent pas doubler, celui qui sera en face se poussera… il y a donc pas mal d’accidents. Conduire n’est vraiment pas de tout repos içi. Alors quand on roule tous les jours comme nous, çà devient stressant.

La plupart des routes sont en mauvais état. Il faut éviter de s’aventurer sur des routes du réseau secondaire car ce sont des pistes. La route qui mène de Saint Pétersbourg à Moscou n’est pas agréable : traversée de petits villages “abandonnés” avec des isbas en ruine. On ne peut quasiment pas s’arrêter en dehors des stations service et des “aires de routiers”…

C’est un pays qui n’a pas les infrastructures pour les camping-cars: très peu de camping (nous en avons trouvé un à Souzdal, il y en a un autre à Moscou mais nous ne l’avons pas testé), pas de lieux pour vider les eaux grises ou noires (sauf au parking de certains hotels : Yaroslav et Saint Pétersbourg).

Lieux préférés :

Les villes de l’anneau d’or et particulièrement Souzdal “notre coup de coeur”:  pour son camping et pour ses visites

La place rouge de Moscou

Le palais de l’ermitage à Saint Petersbourg

Le palais Sainte Catherine

Le magasin reservé aux enfants à Moscou

Le musée du jouet à Serguei Possad

Expériences favorites :

- les choeurs de Tver

-la ferme d’élans

Points positifs :

-  Les monuments sont magnifiques et notamment les cathédrales. (attention foulard sur la tête pour les femmes avec port de jupe longue dans les monastères)

- les prix : du diesel, de la nourriture et même des visites

- la gastronomie russe. Nous avons beaucoup aimé toutes les spécialités : le borsh (soupe),...

- Il y a un peu plus de légumes qu’en Finlande et Scandinavie

Points négatifs :

- les nuits :  *Pas d’endroit nature où on peut dormir. On a donc dormi assez souvent sur les parkings d’hotel, où on ne pouvait pas forcément être en extérieur, on a parfois eu l’impression de ne pas être libre de nos mouvements

* les voitures qui tournent, les drifts et la musique russe à fond


Regret : ne pas avoir pris le transibérien

Nous avons ressenti un réel sentiment de soulagement lorsqu’on est arrivé en Géorgie alors que la Russie est plutot sécuritaire au nord. La police est très présente et contrôle assez souvent les papiers mais nous n’avons jamais été arrêtés. Nous avons passé outre les conseils de France diplomatie en empruntant une route qui est sensée être "dangereuse" en raison des demandes d’indépendance de minorités. Cette ambiance militaire au Sud nous a vraiment pesée. La route était pourtant sécurisée. Nous avons juste rencontré 2 barrages militaires qui ont vérifié nos passeports. Le passage de la frontière tant du coté russe que du coté géorgien s’est vraiment très bien passé. Les gardes étaient très agréables.

En résumé, la Russie est un pays qui recèle de trésors historiques et architecturaux et

qui fait des efforts pour s’ouvrir, mais qui ,à notre avis, a encore besoin de faire plus. La partie Est de la Russie aurait peut-être été plus facile …

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

van beveren jean-luc 02/12/2019 10:39

Bonjour,
Merci pour votre retour d'expérience!
C'est une projet que nous avons aussi.
L'avez vous fait en solo ?
Il se dit que c'est beaucoup plus souple pour la frontière et les visas!
Quels ont vos conseils, si vous le souhaitez
Cordialement
JLVB