Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
CAJAVOYAGE

CAJAVOYAGE

Tour d'Europe en famille en Camping Car, en 400 jours.

Bilan de la Roumanie : Gros gros coup de coeur

Bilan de la Roumanie : Gros gros coup de coeur

Nous sommes entrés en Roumanie avec quelques “à priori” qui sont très vite tombés… Au début nous comptions y passer une petite semaine mais finalement nous sommes restés 16 jours et avons parcouru 2640 km. L’acceuil des Roumains fut chaleureux. La nature est encore sauvage et nous avons vécu des moments inoubliables comme la rencontre avec les ours. Seul point négatif : l'état des routes (un patchwork de revêtements....)

Première étape : Constanta : cité balnéaire avec un petit port agréable, une rue piétionne et des batiments assez hétéroclites… ce ne sera pas une ville qui nous charmera. Son coté plage très touristique Mamaia a même un télépherique…

 

Destination le détroit du Danube :

- balade sur les falaises le long du lac Razim (avec beaucoup d’insectes et même un serpent !)

- Promenade en bateau sur le delta pour voir les pélicans. Nous avions dormi dans un petit camping à Murghiol où le propriétaire nous avait proposés cette balade. Après beaucoup de négociations nous avions accepté 3 heures de balade pour 50 euros pour nous 4. Et nous l’avons pas regretté car c’était vraiment une belle découverte.

Etape suivante : le Parc national de Muntii Mainului où nous avons pris plaisir à randonner en compagnie de tortues terrestres !

Il existe un seul pont de ce coté, sur le Danube, plutôt du côté de Bucarest, nous avons donc pris un bac. La traversée prend une dizaine de minutes (pour un peu moins de 10 euros)

Ensuite direction un site assez rare : les volcans de boue de Buzau. Ce site n’est pas très grand mais c’est super chouette de voir ces bulles de boue et d’essayer de comprendre ce phénomène naturel. En tous les cas çà nous a beaucoup plu !

Bucarest, une belle surprise. Nous avions un peu hésité à venir jusqu’à Bucarest parce qu’une capitale c’est toujours un peu compliqué notamment pour les parkings et bien Bucarest fût super simple. Nous étions dimanche du coup nous avons pu nous garer très facilement (et gratuitement) juste devant l’immense Palais du gouvernement. Nous n’avons pas pu le visiter car il fallait reserver sur internet auparavant mais le voir est déjà très impressionnant.  La ville compte beaucoup de très beaux batiments et mèle ancien et récent. Nous avons dormi juste à coté du musée du village roumain qui est super sympa ! Plein de maisons typiques des différentes régions roumaines. Très belle visite.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Etape suivante : Sinaïa et son magnifique château de Peles. Nous aurions vraiment aimé le visiter mais la durée d’attente et le tarif nous ont découragés… Dommage car on nous a dit que c’était vraiment magnifique !

Puis direction le parc de Bucégi, nous nous attendions à un parc national calme où nous pourrions voir des ours … nous sommes arrivés dans un immense “terrrain” de camping sauvage ! Les Roumains ont l’habitude de poser leur caravane pour les vacances dans ce lieu. Nous avons donc trouvé une petite place pour le camping car et avons profité de l’ambiance festive ! Un groupe de 6 personnes avait sorti la sono et a chanté une bonne partie de la soirée… sympa pour l’ambiance… mais du coup les ours ne sont pas descendus dans la vallée ce soir là. Nous avons fait une petite randonnée le lendemain en espérant les voir mais sans succès pour cette fois. Par contre nous avons rencontré une famille de roumains qui parlait français ! Adorables. Nous avons pris le café chez eux et sommes partis les bras chargés de cadeaux.

Puis visite de la ville de Brasov, super chouette !

Après le chateau de Sinaï, le chateau de Bran, aussi appelé le chateau de Dracula car il ressemblerait à celui décrit dans le célèbre livre… Ce lieu sera celui d’une belle rencontre complètement inattendue avec une autre famille de voyageurs “la vadrouille ambulante”. Nous avons visité le chateau de très bonne heure. Nous l’avions pour nous tout seul et nous l’avons trouvé très charmant, avec ses petits couloirs.

Nous voulions prendre la célèbre route “Transfagaran” mais elle n’est ouverte qu’en juillet et en août. Du coup nous voulions dormir en bas et visiter le véritable chateau de Vlad Tepes, plus connu sous le nom de Dracula (malheureusement la randonnée était fermée…pour cause de présence trop fréquente d’ours…). Le super spot de Poenari que nous avions repéré n’était pas accessible pour notre cajamobile. Nous nous sommes donc garés sur le parking du restaurant où nous avons diné, en bonne compagnie avec Pierre, Nolwenn et les enfants, rencontrés la veille. Nous avons décidé de faire une petite balade le long du ruisseau et nous avons été surpris par l’arrivée d’un ours. Nous avons appliqué les règles apprises lors de la visite du refuge au Kosovo mais l’ours avait l’air de bien nous aimer, il a avançé à plusieurs reprises vers nous, jusqu’à une distance de 3 mètres… autant vous dire qu’on a eu un peu peur mais finalement il a repris son chemin. Nous l’avons revu le lendemain à plusieurs reprises. Ce lieu est vraiment l’endroit où voir des ours ! D’ailleurs le lendemain nous avons emprunté le début de la mythique route et nous en avons revu 2 autres.

 

Puis nous sommes repartis visiter le monastère d’Horezu où nous avons dormi très sereinement. Le lendemain nous avons visité la ville de Targu Jui et ses sculptures dont la colonne sans fin est la plus spectaculaire. Sur la route entre les 2 nous sommes tombés sur une forêt multicolore donc arrêt photo !


Le soir nous avions besoin d’une machine à laver donc nous nous sommes arretés à un “camping” à Balotesti. Un lieu assez différent de ce qu’on peut appeler camping en France mais extraordinaire par l’accueil. Lydia et son fils tentent de maintenir à flot cette ancienne villa d’un membre du parti communiste, avec leurs valeurs, mais avec grandes difficultés car la propriété est immense mais c’est un lieu où on s’est senti très bien. Les installations ne sont pas top mais le coeur y est !

Nous avons eu du mal à repartir de ce lieu tellement Lydia est adorable mais la fin du voyage approchait alors nous avons suivi le Danube jusqu’à l’immense sculpture de Décébale gravée dans la roche. Puis nous sommes repartis vers la magnifique cascade Bigar.

Pour la visite de la ville de Timisoara, nous sommes tombés sur un festival de foodtrucks et un rallye voitures. De quoi bien occuper la journée, d'autant plus que la ville est déjà très belle.

Pour la suite bel arrêt au château de Hunedoara devant lequel un défilé de mode junior était organisé pour mettre en valeur des designers locaux.

 

 

 

 

 

 

 

 

Gros Gros coup de coeur pour la ville de Sibiu dans laquelle nous avons assisté à un festival d’artistes de rue EXTRAORDINAIRE. La ville avec ses toits sur lesquels on peut deviner des yeux  est très charmante, avec l’ambiance festive elle était super !

 

Le lendemain visite de Sigisoara, plus calme mais charmante aussi avec une pause fraicheur bien mérité avec nos amis cyclistes Canelle et Florian, rencontrés en Bulgarie.

La mine de sel de Turda… est “spéciale”…Ne vous attendez pas à comprendre le fonctionnement de cette mine, car à l’intérieur c’est une sorte de mini parc d’attraction : bowling, ping-pong, grande roue, billard, promenade en bateau … Tout de même très impressionnant et très frais.... Parfait pour une journée de grande chaleur… Et en complément nous sommes allés à une piscine qui se situe juste à coté avec de l’eau très salée, nos corps flottaient; c’était une très belle expérience !

 

 

Etape suivante la région la plus typique de Roumanie : les Maramures. Ses portails sculptés, ses églises en bois, ses champs travaillés à "l'ancienne', de façon manuelle nous ont vraiment charmés. 

 

Le monastère de Barsana fleuri et dégage une ambiance très sereine.

Nous avons ensuite visité le musée des victimes du communisme et de la résistance. Un musée qui nous avait été recommandé et que nous recommanderions aussi. Un livret en français accompagne la visite qui se situe dans une ancienne prison. Une visite qui nous a pris plus de 3 heures. Très intéressante et très complète.

Pas très loin se trouve le cimetière joyeux de Sapanta qui fut notre dernière étape. Un cimétière dont les stèles sont décorées avec des instants de vie et des phrases… dommage que nous ne parlions pas le roumain. Nous avons dormi un peu plus loin à coté du monastère de Sapenta.

Après 16 jours nous sommes sortis de Roumanie enchantés avec l’idée de revenir… Nous avons même envisagé la possibilité de s’y expatrier… un jour peut être…

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article